Sur Sering Mission

L'asbl Sering est un atelier social-artistique qui s'efforce depuis 1995 à rompre les limites sur tous les niveaux: il combine tous les ages, toutes les origines sociales et culturelles dans un même processus créatif.
Des artistes de scène professionnels accompagnent chaque projet et explorent les limites également au niveau artistique.

Le travail en équipe et une pollinisation croisée entre eux et avec les participants font de ces productions socialement intéressantes un mélange unique de diversité et union.


Origines



 

Comme cela arrive souvent, Sering est né d'un rêve. Le rêve d'une actrice qui, après 21 années sur la scène, ressentait le besoin de travailler parmi les gens, loin de l'isolement du théâtre. Elle voulait construire une organisation dans laquelle des gens, quel que soit leur âge, origine ou situation financière, pourraient travailler avec des artistes professionnels de la scène à leurs propres productions.
Très vite elle recevait le soutien de collègues acteurs, costumiers, décorateurs. Tous voulaient aider à réaliser cette première production. Au printemps de 1995 elle paie une visite à l'échevin à la culture Eric Antonis. Celui-ci voulait donner une chance au projet et prévoyait un soutien financier dans le cadre de "l'Été d'Anvers". Chez Michel Morantin, coordinateur du Théâtre de la ville, elle trouve un abri: un petit bureau avec ordinateur, ligne de téléphone et une salle de répétition.
L'annonce dans le programme de "l'Été d'Anvers" apporte un flot de participants. En décembre 1995, après neuf mois de labeurs et avec l'aide d'un bataillon de volontaires, de divers théâtres et écoles d'art, ainsi que des déclarations d'appui venant de l'ensemble du monde politique, "Sering en Vlag" (Lilas et Drapeau) passa en première au théâtre Bourla. Des sans-toits, des victimes du trafic humain, des patients psychiatriques, des réfugiés, des familles sans ressources, des enfants et des vieillards, de différentes communautés culturelles, un reflet de tout ce que Anvers a à offrir comme diversité, se retrouvait comme frères et soeurs, côte à côte sur la scène.
50 acteurs entre 7 et 72 ans jouent, ensemble avec quelques acteurs professionnels, l'histoire de gens déracinés dans une métropole. Les doutes de la part du secteur de la prévoyance sociale et du monde du théâtre à propos de la viabilité du projet étaient éliminés par l'enthousiasme des acteurs. Une chose devenait alors très claire: cela ne pouvait en rester à un événement isolé. Mais comment continuer?
Il n'y avait pas de canaux disponibles pour subventionner ce type d'activité. Sering déploie un travail qui "outrepasse les compétences" et par conséquent n'appartient nulle part. Même littéralement. Le Théâtre de la ville n'avait plus d'endroit disponible. Néanmoins, l'organisation était sollicitée de parts diverses à ne pas abandonner. La Ville d'Anvers mettait un bâtiment à sa disposition, à partir de l'été 1996, à la Groeningerplein. Cela sera un travail d'Hercule de rendre ce vieux garage accessible au public, mais les organisateurs étaient content avec tout ce qu'ils recevaient. Des meubles de bureau usés, des ordinateurs, des poêles à gaz, des chaises de cuisine, de carreaux de sol. Tout était d'une valeur inestimable pendant ces premières années afin de pouvoir continuer. Grâce à diverses subsides de projet successives l'organisation pourrait plus ou moins survivre. Ainsi le rêve évoluait par à-coups lentement vers le lieu de rencontre artistique pour lequel tout avait commencé de prime abord. Bien qu'il y avait toujours un manque de moyens financiers. C'était Bert Anciaux, pendant plusieurs années Ministre de la Culture de la Communauté Flamande, qui au moment de son accession faisait un pas décisif en lançant une réglementation qui rendait possible le financement de projets socio-artistiques. Depuis janvier 2000 Sering et une série d'autres organisations sont reconnues en tant que projet social ET artistique. Le secteur socio-artistique est depuis en plein essor. Le travail social-artistique est inclus à partir de 2006 dans le nouveau décret sur les arts du podium du gouvernement flamand.



Travail de volontaires
Portes-tu le coeur au bon endroit? Et as-tu envie d'aider Sering?
Alors, nous te cherchons! Lire la suite